De quoi parle-t-on ?

A l’origine d’une entreprise de l’économie sociale, il y a toujours un rassemblement de femmes et d’hommes qui mettent leur connaissance et leur savoir faire en commun dans le but de réaliser un projet collectif et satisfaire les besoins des individus.

L’économie sociale désigne les groupements de personnes jouant un rôle économique : les associations, les coopératives, les mutuelles et les fondations d’Economie Sociale. Elles interviennent dans tous les secteurs d’activité : agriculture, bâtiment, industrie, services.

Les entreprises de l’économie sociale sont donc :
- des entreprises comme les autres, dans le sens où elles sont créatrices d’activités, de richesses et d’emplois. Elles représentent 10% des emplois salariés et 10% des organismes employeurs en Champagne-Ardenne*. Elles se retrouvent soumises à la concurrence, elles doivent respecter les mêmes règles de comptabilité et de gestion, elles doivent dégager des excédents, réaliser des bénéfices pour se développer, investir, être dynamiques et innovantes.
Rappelons qu’au sens du traité de la Communauté Européenne (art 81 à 97), la notion d’entreprise comprend toute entité exerçant une activité économique, indépendamment de son statut juridique et de son mode de financement.
* source INSEE

- des entreprises différentes des autres, dans le sens où les bénéfices ne sont pas reversés comme dans une entreprise classique au profit d’une seule personne ou d’actionnaires mais distribués équitablement et réinjectés dans le projet collectif. Les entreprises de l’Economie Sociale respectent les valeurs de solidarité entre les membres, de démocratie, et de propriété collective. Les décisions sont prises collectivement, démocratiquement et la richesse créée vient consolider le projet collectif au lieu d’être reversée entre les membres.

L’économie sociale, nous la vivons toutes et tous au quotidien mais peut-être que vous l’ignorez ?

Pourtant, elles contribuent à votre mieux vivre, et vous êtes forcément au contact d’une entreprise de l’économie sociale : comme 50% de la population, n’adhérez vous pas à une mutuelle de l’Economie sociale ? N’avez-vous jamais participé à la coopérative scolaire, ou utiliser les services d’une crèche ou d’un centre de loisirs, adhéré à un club de sport, ou de musique, fait appel à une association d’aide à domicile ?


Laboratoires d’expérimentation, les entreprises de l’Economie Sociale inventent sur le terrain et par la pratique des réponses aux besoins sociaux et territoriaux

Souvent précurseurs, et souvent imitées, les entreprises de l’économie sociale ont toujours lancé des initiatives. A l’initiative des mutuelles de santé, on peut citer la création de la Sécurité Sociale via les sociétés de secours mutuel, le tiers payant, le médicament générique. Rappelons que le constat amiable ou les garages agréés sont les initiatives des mutuelles d’assurance, que le chèque déjeuner est proposé par une coopérative, que les villages de vacances, les centres sociaux, la télé assistance pour les personnes âgées ont été créés par des associations…
L’Economie Sociale fait preuve de vitalité, et reste en renouvellement permanent. Elles innovent également en développant d’autres modes d’organisation d’emplois tels que les groupements d’employeurs pour le développement associatif, en favorisant les reprises-transmissions d’entreprises via les SCOP  (Sociétés Coopératives) et les SCIC (Sociétés Coopératives d’Intérêt Collectif), soutiennent la création d’entreprise via les Coopératives d’Activités et d’emploi.

L’Economie Sociale est solidaire par nature
On y retrouve par conséquent l’insertion par l’activité économique, les finances solidaires, le commerce équitable, ou le développement durable.

=> Définitions par famille (association, coopérative, mutuelle, fondation)

=> Interview de Michèle Severs, présidente de la Chambre Régionale de l’économie sociale de Champagne-Ardenne (CRESCA)

http://www.dailymotion.com/video/xfhpk9

Rédigé le : 23 juillet 2010 par cresca | Share on Facebook

Nos partenaires:

Ils nous ont fait confiance: